Max Havelaar France lance une grande campagne de mobilisation en faveur de la filière coton équitable.

Cette campagne à pour but de sensibiliser les industriels et de de prouver aux marques de prêt-à-porter que le coton équitable représente un vrai marché.

La campagne

cotton-equitable-max-havelaar

Pour cela Max Havelaar a monté sa campagne en deux temps :

-  Un site web www.changeonsdetiquette.fr qui propose une  collecte virtuelle d’étiquettes sur leur site. Si vous signez la pétition, une étiquette portant votre nom se retrouvera sur le tout dernier clip de la chanteuse Micky Green et permettra de faire avancer le clip.  ( A l’heure ou j’écris ce billet, il manque encore  8443 étiquettes pour finir le clip)

- Des opérations dans les grandes villes de France et sur les campus  pour récupérer des étiquettes de vêtements.  La collecte aura lieux à partir de fin janvier.  Vous pouvez d’ailleurs devenir collecteur et télécharger votre kit de collecte…

Pourquoi un coton équitable ?

coton-equitable

Le coton est une des filières les plus touchées par les inégalités et les injustices du commerce international. Les Etats Unis et l’Union Européenne notamment,  fragilisent les petits producteurs des pays du tiers monde  par les subventions massives qu’elles accordent à leurs producteurs. Les petits producteurs sont donc souvent contraints de vendre leur récolte à perte, alors qu’ils dépendent de cette culture pour subsister. (D’ailleurs certains pays parmi les plus pauvres du monde ont donc demandé à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) la suppression de ces subventions massives)

Choisir le commerce équitable, c’est une façon d’inverser la tendance et d’améliorer la situation des producteurs situés en début de la chaîne.

Donc usez en, abusez en !  A ce propos vous pouvez d’ores et déjà acheter vos vêtements équitables chez des petits créateurs très sympas comme Mr Poulet, Quat-Rues, Laspid

(D’ailleurs si vous connaissez d’autres boutiques e-commerce de coton équitable, n’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires. )